Archives de mots clés: Handmade

Mon masque capillaire naturel et économique

Je ne vous fais pas languir, depuis quelques semaines, je soigne mes cheveux avec un truc archi-connu:

 

coconut-milk

 

Le Lait de coco!!!

J’avais lu sur internet la fameuse astuce pour faire pousser les cheveux (faire un masque avant chaque shampoing, sérieusement qui à le temps?) et j’ai tenté en masque hebdomadaire, c’est la contrepartie de martyriser mes cheveux, je dois en prendre méga-soin.  Et je préfère le faire avec un produit naturel, si possible qui ne me coûte pas grand chose. Parce que le H’suan Wen Hua de LUSH, il est bien, mais il coûte un bras.

J’applique donc le lait de coco (que je préfère en texture crème, ça coule moins) avec un pinceau à couleurs raie par raie puis sur l’intégralité des cheveux, je masse le cuir chevelu et je laisse poser plusieurs heures (ou je dors avec).

 

coco milk

 

coco milk 2

 

Un shampoing pour rincer et mes cheveux sont doux, cassent moins et tombent moins. Bon l’accélération de la pousse par contre j’y crois pas trop, j’ai jamais vu de miracle à ce propos. Une brique me fait deux applications et le produit se trouve facilement en supermarché.

 

+ le masque au lait de coco graisse moins les cheveux qu’un bain d’huile

+ l’odeur est divine (mais ça c’est une question de goût)

+ mes cheveux n’ont pas l’air abîmés malgré leur look Petit Poney

– c’est long en terme de temps de pause et pas très glam

– ça fait dégorger la couleur plus vite

 

Fait intriguant: juste après le shampoing, encore mouillés, les cheveux sont rêches au toucher et on a l’impression que le masque a été inutile mais une fois secs ils sont tout doux et brillants.

On fera un bilan en fin d’année, d’ici là je vous montre ma nouvelle couleur dans les jours qui viennent et je vous prépare un article sur ma routine capillaire d’Automne.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié le: 3 octobre 2014 | Commentaires: 0

Je fais mon propre déo (et j’en suis ravie)

Je transpire (comme tout le monde me direz-vous) mais cela a été un gros complexe pendant mon adolescence. Car je transpire BEAUCOUP, et j’ai facilement chaud. Résultat, je ne porte quasi pas de t-shirt à manches (courtes ou longues) pour éviter les auréoles et je privilégie le déo très efficace.

J’ai été fidèle des années au Vichy Anti-transpirant 48h qui marche pour une dizaine d’heures. Je voulais plus de naturel mais lors de mon boulot chez Lush, leurs déodorants ne m’avaient pas convaincue, à part le regretté Aromacrème (le meilleur déo jamais eu mais qui pigmentait les aisselles au fil du temps, sûrement trop d’HE comme beaucoup de leurs produits…).

Mais je n’abandonne pas l’idée et quand je tombe sur la super recette de Chocolate & Zucchini, je me dit qu’il est temps de se lancer. Comme Aromacrème, il se compose d’Huile végétale et de Bicarbonate de Soude. J’ai commandé sur Aroma-Zone (j’en avais fait un article souvenez-vous) ce qui me manquait et c’était parti.

 

mon déo

 

En pleine tambouille

 

Cela fait maintenant 1 mois que je l’utilise et je suis conquise:

+ il marche bien (pas d’odeurs, pas de transpiration excessive).

+ mes aisselles sont toutes douces grâce à l’huile de coco (moins de poils sous peau).

+ il est économique, peu de produit suffit.

 

Quelques défauts quand même:

– finalement la version stick est moyennement pratique, je ferais un pot tout simple la prochaine fois car on dose mieux avec le doigt.

– le bicarbonate laisse des particules sur la peau (invisible mais perceptible au toucher), faut s’y faire.

 

J’ai fait ma version à l’HE de Palmarosa comme indiqué sur la recette mais j’ai fait une version Arbre à thé/Lavande pour une amie qui n’aimait pas l’odeur du mien. Au niveau coût, c’est avantageux car l’huile de coco, le bicarbonate et la fécule se trouvent facilement à pas cher et l’HE et la cire d’abeille (plus onéreux) vont me faire plein d’utilisations.

Vous avez sauté le pas? Vous y songez? Vous en pensez quoi?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié le: 20 septembre 2014 | Commentaires: 0